Blog

Equipement, budget et conseils pratiques.

Ça y est, vous êtes décidés : vous allez marcher le Chemin de Saint Jacques de Compostelle. Évidemment, c’est un voyage qui se prépare un minimum, il faut choisir son itinéraire, son budget et aussi son équipement.

Le problème c’est que si, comme moi, vous n’êtes ni randonneur, ni marcheur, vous avez zéro visibilité sur vos capacités et aucune connaissance en matière d’équipement.

Cet article va, je l’espère, vous aider à y voir plus clair ! Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire !

Saint Jacques de Compostelle : Retour sur mon Camino Francès

Le 17 juillet 2019 aux environ de 7h30, je partais faire mes premiers pas sur le Chemin Français, reliant Saint-Jean-Pied-de-Port à Saint Jacques de Compostelle. 779 kilomètres.

27 jours plus tard, le 12 août, aux environ de 8h30, j’arrivais à Saint Jacques de Compostelle. Et j’ai décidé de continuer. Je terminais officiellement cette aventure le 15 aout, à Finisterre, à côté du signe indiquant le kilomètre 0.

Alors, du coup, j’ai appris quoi pendant ce mois entier à marcher ?

Comment se rapprocher du Zéro Déchet dans un pays qui n’est pas eco-friendly ?

En arrivant au Koweït, toutes mes habitudes prises en France pour l’environnement ont été mise à mal. Pour être honnête, j’ai ressenti une sorte d’euphorie, voire de liberté. Du jour au lendemain, plus d’eau ni d’electricité à payer. Plus de sacs plastiques à payer. Plus besoin de trier mes déchets ! Mais on ne peut pas désapprendre ce que l’on a appris… Alors, comment on se rapproche du Zéro Déchet quand on vit dans un pays pour qui l’environnement n’est pas encore un sujet ?

Les amitiés quand on s’expatrie

Au début, je voulais parler des départs. Comment les gérer ? Comment s’en protéger ? Et puis, impossible d’écrire à ce propos. Parce que, pour faire simple : on ne les gère pas, on ne s’en protège pas. On s’y habitue. Mais j’ai souvent parlé de ça avec mes amis en France, avec ma famille. Et même avec les gens que j’ai rencontré ici. Quels genre d’amitiés on créé, quand on est expatrié ?

Lettre à Liz

J’ai posté une courte version d’une lettre à mon moi adolescente sur instagram. J’ai décidé de la réécrire, sans la limite de caractères imposée par instagram. Maintenant que j’ai trente ans, je pense que c’est le meilleur moment pour faire le point sur celle que j’étais… Et de réfléchir à ce que j’aurais aimé entendre.

La place des réseaux sociaux au Koweït

Les reseaux sociaux ont pris, partout dans le monde, une place monstrueuse. Vitrine sociale qui se doit d’être parfaite, on ne s’échange plus les numéros de téléphone mais les comptes Facebook ou Instagram. Avant d’être au Koweït, les reseaux sociaux n’étaient, pour moi, qu’une sorte d’album photos public. Je postais pour me souvenir. Mais dans le desert, les choses sont totalement différentes… Petite reflexion autour de la place des social medias dans un pays du Golfe.

Et toi, tu fais quoi ?

L’autre jour, je discutais avec un Koweitien, sur Instagram. Et il m’envoie une note vocale disant, en gros, que mon profil Instagram n’est pas très clair, qu’il voit dans la description que je voyage et que je mange des burgers mais qu’il ne comprend pas trop. Il finit son message par la question la plus angoissante pour moi… So, what do you do ?