Blog

Être célibataire à trente ans.

J’ai vingt-neuf ans et demi, comme disent les petits de ma classe. Je n’ai pas encore trente ans, mais ils approchent à grands pas. Et je suis toujours célibataire ! Ni mariée, ni divorcée, pas d’enfants et ce n’est pas en projet. Quand j’étais môme, je croyais qu’avoir trente ans, ça signifiait être maman. Ce n’est pas mon cas. Alors, je le vis comment, d’être célibataire à trente ans ?

J’arrête de fumer

Avant de partir au Koweit, j’étais non fumeuse. Et puis j’ai repris en arrivant ici. C’est plus facile de rencontrer les collègues – ils sont tous en salle fumeurs – ça donne mine de rien une contenance, ça permet de tisser des liens… Enfin bref, socialement ça a toujours été quelque chose qui m’a aidé ! Mais j’ai décidé, il y a un peu moins de 48 heures, d’arrêter de fumer.

Economiser ou profiter ?

Parler argent est tabou en France : on ne parle pas salaire, on ne parle pas compte courant ou compte épargne. Chacun fait son petit business dans son coin sans en informer son voisin. Mais on va être honnête : la raison qui pousse des expatriés à s’installer au Koweit pour X années, c’est l’argent.  On ne vient pas au Koweit pour la beauté des paysages ou pour l’histoire du pays. On y vient pour l’argent.

Et toi ? Tu restes combien de temps ?

Quand je suis arrivée au Koweït, j’ai rencontré un français, nous sommes devenus amis, et quatre mois plus tard, il partait. C’était la première fois que j’étais face au départ de quelqu’un que j’appréciais. Pas la première fois de ma vie, mais la première fois alors que je vivais dans un pays où je ne connaissais personne. Il était une sorte d’ancrage, de point d’attache, de Dieu-merci-je-ne-suis-pas-seule et il est parti. Et par la suite, j’ai compris qu’il fallait que je m’habitue à ces départs.

Expatriation : comment se sentir chez soi ?

On aborde le sujet qui m’a pris le plus la tête depuis que je suis arrivée au Koweit ! Comment se sentir chez soi dans un pays qui nous est inconnu ? C’est particulier de quitter ses amis, sa famille et ses habitudes pour un tout nouveau pays. J’ai décidé de défaire les noeuds que je me suis fait au cerveau pendant trois ans et donner quelques conseils pour t’éviter de te faire les même !

Voyage en Iran

Comment choisir une destination de voyage ?

Il y a deux ans, je ne savais pas où aller alors j’ai demandé à mes contacts Facebook ce qu’ils pensaient : Iran, Sri Lanka ou Nepal ? J’ai directement reçu un message privé d’un ami qui me disait « si tu vas en Iran, je viens avec toi. » Ni une ni deux, j’ai booké mon vol et dix jours plus tard, nous nous sommes retrouvés à l’aéroport de Téhéran.