Blog

Déconfinés ? Inshallah

Êtes-vous actuellement en train de lire un article de la blogueuse la moins régulière du Koweït ? Je pense qu’on peut l’affirmer sans hésiter…

J’ai écrit un article il y a quelques jours, je l’ai laissé traîner et il n’est déjà plus d’actualité. Tout bouge rapidement, en période de crise, et c’est difficile de suivre.

Alors, voilà. On va juste discuter, entre amis. Vous raconter un peu où ça en est ici. Et comment j’ai décidé de ne plus me tenir au courant.

Histoires Expatriées – Le vert

Si vous ne le savez pas, le rendez-vous #HistoireExpatriées a été créé et organisé par Lucie du blog L’Occhio Di Lucie. Vous pouvez retrouver toutes mes participations dans la rubrique Histoires Expatriées.

Ce mois-ci, le thème est le vert. On nous donne le mot « vert » et on angle notre article comme on le souhaite. Honnêtement, quand j’ai lu le thème, je me suis demandé comment j’allais faire.

Le coronavirus au Koweït

Bon… Je sais, ça fait longtemps. Je ne suis pas assidue, parfois super présente et hop, je disparais. Les aléas de la vie et, pour être honnête, la sensation parfois de n’être lue par personne. C’est décourageant.

Bref… Beaucoup de mes proches me demandent comment ça se passe, ici, avec le coronavirus. Je vois en France la grosse panique et les blogueuses que je suis en parlent sur leur blog. A mon tour !

Être actif au Koweit

Souvent, les gens disent qu’il est difficile de faire du sport au Koweït, ou en tous cas, d’être actif. La première année, je pensais exactement la même chose. Ah il fait chaud, je ne peux pas courir, ah les salles de sport sont chères, ah ceci, ah cela.

En réalité, il faut penser le problème dans l’autre sens. Il est très facile d’être feignants au Koweït. Ce n’est pas tant qu’il est difficile d’être actif, c’est surtout que c’est très facile d’être inactif.

Histoires expatriées – Suis-je une expat ?

Oui.

Si vous ne le savez pas, le rendez-vous #HistoireExpatriées a été créé et organisé par Lucie du blog L’Occhio Di Lucie. Vous pouvez retrouver toutes mes participations dans la rubrique Histoires Expatriées.

Quand j’ai vu le thème du mois, proposé par Lucie elle-même, je n’ai pas pu m’empêcher de rire car la réponse est d’une facilité déconcertante. Oui, je suis une expatriée.

Et puis finalement… Ce n’est pas si simple que ça.