Bye bye la bicoque, hello la maison !

Les travaux continuent en Normandie. Bien que je ne sois pas sur place, mon père dirige les travaux d’une main de maître. Il m’appelle, me tient au courant, va faire des visites de chantier. Pour faire simple, il est certainement encore plus investi que je ne l’aurais été si j’avais été là !

1 : Finir le terrassement

Cet été, quand j’ai quitté la France, j’avais choisi mon équipe et commencé le terrassement. Avec mon père, nous avions démoli, creusé et mis à niveau une bonne partie de la maison pour pouvoir faire la dalle.

A la fin de l’été, nous n’avions pas fini. Mon père a continué la démolition et le terrassement tout seul. C’était le mois de septembre, il était encore possible de se déplacer de département en département.

L’objectif était de finir le terrassement pour laisser placer à la charpente. Ensuite, il devait faire la dalle.

Une partie du terrassement
Démolition et terrassement

2 : Démolition du mur ouest et charpente

Ma petite maison avec un toit en tôle avec une charpente un peu légère… Et un mur gonflé par l’eau de pluie de Normandie. Alors, il fallait démolir et reconstruire un mur et refaire la charpente. Honnêtement, même si l’ardoise n’est pas encore posée, le changement est vraiment dingue. Ils ont vraiment fait un travail de dingue.

Avant
Pendant
Après
La charpente

3 : Confinement et changement de plan

Ce qui était prévu : mon père allait s’occuper de la dalle une fois que la charpente était posée. Malheureusement, un discours de Macron, un autre confinement et les plans tombent à l’eau. Du coup, pour que les travaux puissent continuer, nous avons décidé que le maçon ferait la dalle.

Ma chance dans cette malchance c’est que les métiers du bâtiment sont autorisés à travailler. Donc, sur place, ils peuvent continuer le chantier, mais mon père ne peut plus y aller. Donc je reçois les photos que mon père reçoit. Et c’est ma seule façon de voir l’avancée des travaux.

Dans ces situations là, il faut savoir faire confiance…

4 : Plancher pour l’étage et pignon vitré

Mon objectif premier pour cette maison était la lumière. Peu de murs, beaucoup de fenêtre et surtout, un pignon entièrement vitré. Et le voici ! Apparemment, c’est immense et vraiment impressionnant. J’ai hâte de le voir en vrai.

Pour le moment, j’ai décidé de faire un plancher seulement sur une partie de la maison. Mais il y a la possibilité d’en monter un autre si nécessaire.

Saurez-vous trouver d’où vient le motif ?
La partie qui reste ouverte (pour le moment)

Patience est mère de toutes les vertus

C’est la première fois de ma vie que je suis si patiente. Surtout que je ne contrôle absolument rien ! Je dois simplement attendre. Les intempéries ont un peu repoussé la pose de l’ardoise, mais… c’est pas grave. Rien n’est grave. Je dis simplement oui à ce qui est.

J’ai hâte d’avoir les portes et les fenêtres. Je suis pressée, évidemment, de voir la couverture. J’aimerais bien pouvoir y aller cet été. Poser un matelas à l’étage et contempler les étoiles. Si romantique !

De toutes façons, je sais que je ne quitterai pas le Koweït en février… Au mieux, ça sera en avril (mais j’en doute). Je crois que je viendrais en France cet été, et que je pourrais donc commencer directement l’enduit et les peintures.

J’ai si hâte !

3 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Bassel

    Bonjour Liz

    Je m’appelle Bassel un médecin franco-syrien en France depuis 2004.
    Je voudrais te (ou vous, comme vous le préférez ) (mais j’ai l’impression de vous connaitre depuis long temps 🙂 ) remercier pour ce Blog que j’avais trouvé par hasard il y a peu prêt un mois, car j’étais contacté par un (head hunter) pour un job au Kuwait et je je voulais en savoir plus ( j’ai déjà finis de lire toutes les articles {depuis le début} 🙂
    Félicitation et très bon-courage pour la suite.

    Excellente journée et merci encore

      • 3
        Bassel

        Bonjour Liz

        Merci pour la réponse 🙂

        Je ne suis même pas encore arrivé au stade d’accepter ou pas ( Ce sont des recruteurs qu’on m’avaient contactés, le 1er vers Noel {d’Inde} et puis une autre en France le 08 Janvier qui m’avait demandée l’autorisation pour transmettre mon CV a leur client au Koweït et depuis c’est le silence !!!)

        Elle m’avait prévenue d’avance de ne pas attendre a une réponse avant 3-6 semaine ( mais j’ai tendance a ne plus y croire ) qu’est ce que t’en pense ?

        Ce n’est pas que je suis désespéré pour venir, j’ai un bon job ici dans une ville sympas ( niveau de vie moyen supérieur), mais l’offre koweïtien est difficile a refuser (Tres bon offre).

        Et pour moi (nous) l’expatriation n’est pas vraiment un problème !
        -a l’age de 18 j’ai quitté ma famille en Syrie pour cinq ans d’étude en Jordanie.
        -Juste après j’ai encore quitté pour les études de spécialité en France ( et j’y suis depuis 2004)
        – après plus que 16 ans en dans le 92 je viens de quitté (encore) en Octobre pour le 03 (Allier)

        Je pratique couramment les trois langues (F, E, A) et j’ai déjà des amis et de la famille au Koweït et au UAE.

        Mais bon ( pas de réponse !)

        Désolé je t’avais pris trop de Temp ( je n’aime pas répondre a moitié ou faire des choses a moitie 🙂 ) très bonne journée et vacances a toi 🙂

        Et merci beaucoup pour tous les articles 🙂

Quelque chose à ajouter ? :)