Pourquoi Bali est mon endroit préféré sur Terre

La première fois que je suis arrivée à Bali, c’était en mars 2013. Je suis arrivée le jour de mes 24 ans. Comme cadeau d’anniversaire, ma mère m’avait offert la nuit dans une villa avec ma piscine privée. Je venais de passer un peu plus de quatre mois à voyager à travers l’Asie avec Juliette et je voulais un peu de confort. Je ne l’ai su que bien plus tard mais, cette première nuit a été le début d’une grande histoire d’amour.

C’est où, Bali ?

Bali est une petite île d’Indonésie, placée entre Java et Lombok. Elle est située dans l’archipel des Petites îles de la Sonde (n’est-ce pas le nom le plus mignon du monde ?) et sa superficie est d’environ 5 600 kilomètres carré. D’Est en Ouest, l’île fait environ 150 km et 112 du Nord au Sud… Dans les deux cas, c’est moins long, à vol d’oiseau, que de relier Paris à Deauville ! En 2010, on comptait un peu moins de 3 400 000 habitants, que l’on appelle les Balinais. Alors que l’Indonésie est majoritairement de religion musulmane, il y a environ une grande majorité d’hindouistes à Bali.

Si je dois être totalement honnête, il y a toute une partie de Bali que je connais pas… En dessous de Denpasar, je n’ai en réalité aucune idée de ce qu’il s’y passe. J’ai passé une nuit à Seminyak, mais je suis restée dans ma villa, je ne suis jamais allée à Kuta. Je n’ai jamais vu le si fameux temple à Uluwatuh. Tous mes passages à Bali ont commencé à Ubud.

rizière ubud
Les rizières autour d’Ubud

Ubud : quand le tourisme et les traditions se côtoient

Ubud est une ville que je trouve magnifique mais surtout très charmante. La première fois que j’ai débarqué là bas, j’étais un peu perdue, je ne savais pas trop quoi faire, et j’y ai rencontré Leh, un guide. A l’époque il était guide en scooter et j’ai passé toutes mes journées à Ubud avec lui. Il m’a emmenée visiter les rizières alentour, de jour et de nuit aussi.

Ubud est une petite ville où les touristes côtoient des Balinais en tenues traditionnelles. Les magasins sont à côté de petits temples et chaque matin, il y a les petites offrandes posées devant les portes. Elles sont partout sur les trottoirs, on essaye de les éviter au maximum, il y a l’odeur de l’encens et les musiques traditionnelles.

Ubud est la capitale culturelle du pays, il y a plein de boutiques où on peut acheter des peintures ou même des masques traditionnels. Il faut évidemment négocier sec, ça fait parti du jeu !

Cependant, le capitalisme faisant très bien son travail, il y a maintenant un immense Starbucks Café et même un magasin Ralph Lauren… Les peintres ont déménagé dans les rizières alentour parce que le prix des loyers à Ubud est vraiment bien trop cher.

J’ai l’impression qu’il y a une grande volonté de préserver au maximum les endroits devenus touristiques. Par exemple, la fameuse Monkey Forest reste un endroit sacré – il y a des temples en son sein – du coup, les singes semi-sauvages sont protégés car ce sont eux qui protègent les temples. Il y a des panneaux dans toutes les langues pour nous expliquer comment se comporter avec les singes. Il est par exemple interdit de les nourrir… mais ils n’attendent pas qu’on leur donne à manger ! Ils viennent se servir tout seul !

Les singes de la Monkey Forest, posant pour la photo
Les singes de la Monkey Forest, posant pour la photo

Louez un scooter !

Je ne sais pas si c’est parce que j’habite au Koweit, mais la verdure m’attire désormais bien plus que la mer. Quand j’étais plus jeune, j’étais bien plus attirée par la plage, le bronzage et le repos. Aujourd’hui, je suis plutôt motivée pour marcher, visiter, découvrir et crapahuter. Alors Bali est l’île parfaite pour ça ! En matière de paysages, il y a beaucoup de must see à Bali. Et comme je l’ai déjà écrit, l’île est petite alors vous pouvez tout voir en deux semaines !

La deuxième fois que je suis allée à Bali, j’ai un peu forcé la main à mon ami Adrien pour venir avec moi. On a loué un scooter chacun – il n’en avait jamais fait – et nous sommes partis à la découverte de l’île avec notre énorme sac à dos. Je ne sais pas pour lui, mais pour moi ces deux semaines sont dans le Top 5 de mes meilleures vacances.

Bali mer
C’est en vous arrêtant au hasard d’un café que vous pouvez avoir ce genre de vue…

Si vous avez peur de rouler en scooter, vous pouvez toujours louer une voiture avec chauffeur pour vous déplacer de ville en ville. C’est évidemment plus cher mais on peut se sentir plus en sécurité et c’est mieux si, par exemple, vous voulez visiter Bali en famille ! C’est  ce que j’ai fait la première fois, et même si c’était plus cher, ce n’est pas non plus excessif.

Si vous allez vers le sud, ce sont plutôt des grandes routes, il peut y avoir beaucoup de camions. Par contre, plus vous allez dans le centre de l’île, plus les routes sont petites et les paysages magnifiques. On roule au milieu des rizières ou dans les forêts. La route sur la côte est mérite le déplacement. Honnêtement, je n’ai eu aucun problème à partir tôt le matin pour le nord de l’ile – en passant par le milieu – pour ensuite rouler sur cette petite route de l’est. La vue est grandiose et traverser les petits villages balinais est un réel plaisir. La photo de couverture de cet article en témoigne !

Une diversité de paysages

Les Rizières de Jatiluwih

Comment peut on parler de la verdure de Bali sans mentionner les rizières de Jatiluwih ? C’est un de mes endroits préférés. Très touristiques, évidemment, mais tellement vaste que vous avez l’impression d’être seul au milieu d’immenses rizières. Quelque soit la période de l’année, ça vaut le coup de s’y arrêter parce que le riz est à différent stade de récolte, suivant l’endroit où il est planté. Du coup, même si le riz est coupé ici, il sera haut et vert un peu plus loin. C’est un endroit magnifique pour réaliser le nombre de nuances de vert qu’il peut y avoir dans la nature !

Les rizières de Jatiluwih
Les rizières de Jatiluwih

Munduk et les montagnes

Le village de Munduk est dans les montagnes. On peut y faire quelques randonnées plutôt sympa, c’est encore un paysage différent à Bali. Après les rizières et les cocotiers, voici les arbres en montagne ! C’est plus calme, plus frais aussi. Je trouve que c’est un joli endroit pour se couper du monde un peu, et se ressourcer. C’est vrai, j’ai un truc avec les montagnes, j’adore l’air frais et j’adore l’odeur ! Je trouve ça génial de pouvoir croiser, au détour d’un chemin, une petite cascade dans laquelle je peux me baigner…

Les cascades de Munduk. Suivez les chemins pour un peu de fraicheur
Les cascades de Munduk. Suivez les chemins pour un peu de fraicheur

Le Mont Batur

Je crois que mon experience visuelle la plus marquante à Bali est le lever de soleil au sommet du Mont Batur. C’est un volcan et toutes les agences de Bali vous proposeront l’excursion au lever du soleil. Le départ se fait très tôt le matin – nous sommes partis d’Ubud et on est venu nous chercher à 2 heures du matin – mais ça vaut vraiment le coup. Tout le monde vous dira que c’est un trek pour les débutants mais … je ne suis pas tellement d’accord. Il faut être prêt psychologiquement à marcher pendant environ deux heures pour monter et une heure et demie pour descendre. Il y a des cailloux et du sable, ce ne sont pas des chemins tout lisses. Evidemment, on ne monte pas au sommet en tongs ! Des chaussures de run ont été suffisantes pour moi.

comment faire le trekking Mont Batur ?
Après un trekking de deux heures…

Le Tanah Lot

Et puis, il y a le fameux Tanah Lot. Encore une fois, c’est un endroit très touristique. Une fois que vous avez payé l’entrée, passée la porte, vous arrivez dans une sorte de village touristique. On avance au milieu de magasins de souvenirs, de restaurants servant le fameux café balinais et on arrive enfin devant le Tanah Lot. C’est un temple sur l’eau, et honnêtement, je n’ai aucun mot pour décrire cet endroit. C’est juste à côté de la mer, on entend les vagues s’écraser sur les rochers et il y a là, le temple. Je vous conseille vivement de rester jusqu’au coucher de soleil. Allez vous installer à un café, payez une fortune votre coca et profitez de la vue. Ca vaut le coup.

Tanah Lot Bali
Parfaite touriste devant le Tanah Lot

Je le ré-écris  : Pour profiter au maximum de cette diversité de paysages, louez un scooter. Ça ne coûte vraiment pas cher et c’est le moyen de transport le plus agréable pour visiter l’île… De mon point de vue ! J’adore rouler en scooter, pouvoir m’arrêter où je veux, profiter du soleil et des paysages. Evidemment, les trajets sont longs j’ai déjà roulé cinq heures dans la même journée, il faut aimer ça… Si je pouvais, je passerai ma vie en deux roues.

La meilleure chose à faire : louer un scooter et rouler à travers les villages balinais
La meilleure chose à faire : louer un scooter et rouler à travers les villages balinais

Je suis allée trois fois à Bali. C’est le seul endroit sur terre que j’ai visité autant de fois avec le même plaisir. Chaque fois que j’ai mis un pied à Bali, j’ai eu l’impression d’arriver chez moi. Et c’est toujours à Bali que je veux retourner… Je pense que c’est pour cette raison que Bali est mon endroit préféré sur cette Terre.

Et toi ? Il y a un endroit sur Terre que tu apprécies tout particulièrement ?

9 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Adel

    Encore un très bon article Liz, merci. Et ça donne envie de voir à quoi ça ressemble sur place. Tout au long de l’article je me disais pas de chance puisque je préfère tout ce qui est plutôt marin , et puis vous voilà qui (me) répondez avec votre phrase sur vos préférences à vous ! Votre blog est la belle découverte de cette semaine pour moi.

    • 2
      Eliz

      Merci encore pour cet adorable commentaire ! Après, Bali est aussi une chouette destination pour la plongée ou le snorkeling ou même le surf ! C’est l’île parfaite, elle mérite un petit coup d’oeil 😉

  2. 5
    Audrey

    Coucou !
    Je ne suis jamais allée en Asie, sans doute parce que je ne suis pas spécifiquement attirée par cette partie du monde. En tout cas tes voyages là-bas ont l’air de te ressourcer. Je ne serai pas étonnée de te voir t’y installer dans le futur 🙂
    Bisous !

    • 6
      Eliz

      Je t’avoue qu’avant d’y aller, je ne m’y intéressais pas tellement… Mais une fois que j’y ai mis les pieds ! C’est devenu une drogue ! Et, je crois que je ne serais pas étonnée non plus si un jour je m’y installe…!
      Bisous !

  3. 7
    Juliette

    Je n’y pas retourné depuis mars 2013 (OMG !) Mais mon souvenir le plus « ému » de Bali n’est pas à Bali mais à Guili Trawagan ! Je devais y rester 2 ou 3 jours et je suis restée une bonne semaine. In love.
    J’ai encore du mal à retourner à des endroits que je connais car il y en a tellement que je ne connais pas ! Je ne sais pas si je placerai Guili en haut de la liste, j’ai peur que ça ait trop changé et de ne pas retrouver les mêmes sensations. Tu n’as jamais eu cette peur avec Ubud ?

    • 8
      Eliz

      Apparemment Guili a été pas mal touchée par le tremblement de terre qu’il y a eu à Lombok 🙁
      Je comprends ton sentiment, j’ai aussi du mal à retourner à des endroits que je connais alors qu’il y en a tellement que je ne connais pas ! Mais je sais pas… Bali c’est autre chose. Je crois que je n’arriverais jamais à l’expliquer mais je me sens « chez moi » quand je suis à Bali.

      Ubud a changé à mort ! Et pareil partout, d’ailleurs. Il y a des grands hôtels dans les petits villages alentours mais je sais pas, il y reste la même ambiance je trouve… Je trouve que, contrairement à la Thaïlande, les touristes n’ont pas pris le dessus sur le pays. Après, je n’y suis jamais allée en haute haute saison donc je ne sais pas vraiment…

Quelque chose à ajouter ? :)