Blog

Être une femme au Koweït

J’ai déjà écrit un article à ce sujet, mais on me parle souvent de la place de la femme au Koweït. C’est toujours difficile pour moi de répondre à cette question car mon expérience n’est pas celle de toutes les femmes… Et surtout, la question de ma place en tant que femme au Koweït est souvent une comparaison de la situation que je vivais en France.

Le dating au Koweït

Un jour, sur youtube, je suis tombée sur la chaîne d’une fille qui partageait son quotidien dans tous les pays dans lesquels elle vivait. Je crois qu’elle était hôtesse de l’air. Dans une de ses vidéos, elle disait que le dating game était un peu mort au Koweït… Et que du coup, il fallait s’occuper autrement. Bon, voilà mon opinion sur le sujet. Cet article n’engage que moi !

Conduire au Koweït

La vie au Koweït pour les piétons n’est pas vraiment quelque chose d’agréable et conduire semble terrifiant au premier abord. La conduite ici, c’est un peu GTA. Du coup, quand on regarde tout ça de l’extérieur, disons que ça ne donne pas très envie. Mais si vous voulez profiter du Koweït, il vaut mieux avoir une voiture.

Cinq choses à savoir avant de s’installer au Koweït

Vous pensez à l’expatriation, vous cherchez un pays où il fait chaud et où la vie est belle. Vous entendez beaucoup parler de Dubaï mais vous avez trouvé une proposition interessante au Koweït… Bon, du coup, vous cherchez des informations sur le Koweït vous ne trouvez rien en français, vous tombez sur mon blog. Et sur cette liste de cinq choses à savoir avant de s’installer ici !

Ramadan Mubarak !

Ca y est, le mois béni de Ramadan a commencé. Cette année, l’ambiance est différente parce que nous avons un couvre-feu à cause de la pandémie de COVID-19. Plane aussi sur nous la menace d’un nouveau confinement total. Mais au Koweït, il y a cette impression que finalement, rien n’est grave et on fait avec.

COVID-19, vacances et lassitude

Bon… J’étais bien partie sur cette idée d’un article par semaine et puis, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. J’ai sauté un samedi et je me suis flagellée. C’est pas grave, ça ira mieux samedi prochain. Je suis en vacances, alors je vais faire un point sur notre chère amie la Covid et la lassitude qui commence à arriver. Ou peut être que la lassitude a laissé place à une sorte de désespoir presque comique.